Artisis Pan

30 septembre 2017

L’Alchimie des relations amoureuses

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 14 h 25 min

1745_260_Roncesvalles-Camino-Frances

Sur le chemin de Compostelle,  un ouvrage majeur a croisé ma route.

« Le Manuscrit de Marie Madeleine »

5tvfn-CIMG3329

Il m’a touchée, bousculée, inspirée et a participé à clarifier ma relation à Montdragon. Il m’a confié une partie de mon nom : ARTISIS.

(Je vous expliquerais plus tard d’où vient l’autre partie de mon nom de Femme Sacrée)

Voilà ce dont il parlait.

Il nous signifiait que nombreux sont ceux qui s’adonnent aux relations amoureuses à la manière d’une partie de poker. Nous faisons tout pour avoir le dessus. Et si nous échouons, nous bluffons : nous prétendons détenir les cartes que nous n’avons pas. Nous trichons, nous mentons.

40913185-14971934722062209_origin

Et si c’est là le modèle pour plusieurs relations amoureuses de l’ère post-moderne, c’est un modèle fort éloigné de la relation sacrée décrite dans le Manuscrit.

Avec une immense franchise et un aplomb qui insuffle le respect, il nous explique que la relation sacrée n’est pas pour tout le monde. Et je soupçonne fort qu’il existe beaucoup moins de personnes capables ou même disposées à s’y engager que celles qui préfèrent se livrer aux jeux psychologiques.

La relation amoureuse sacrée exige une honnêteté sans faille, envers soi-même et avec son partenaire. Au lieu de dissimuler nos cartes, nous les découvrons sans ambages. Nos espoirs, nos craintes, nos pensées mesquines et jalouses, nos machinations – tout est dévoilé à la lumière, aux yeux de notre partenaire. Et il doit en faire de même. Cela ne peut fonctionner si on réserve mentalement une porte de sortie pour fuir. Cela ne marchera pas non plus si les partenaires ne sont pas d’une impeccable honnêteté l’un envers l’autre.

Awesome-joker-hd-wallpapers-1080p-In-Wallpaper-Windows-8-with-joker-hd-wallpapers-1080p-Download-HD-Wallpaper

Cela s’explique par le fait que, en l’absence de ce type d’honnêteté, «l’alchimie de la relation amoureuse» reste impossible. L’expression est peut-être nouvelle pour bon nombre, même pour les adeptes de l’alchimie interne, puisque les quatre principaux courants alchimiques – l’alchimie égyptienne, l’alchimie taoïste, le yoga tantrique et le tantra bouddhiste – n’abordent que rarement la dynamique des relations amoureuses.

Mieux vaut que je précise cette pensée ici, et que je pose quelques bases.

Comme tous les types d’alchimie, ce genre de travail vise à transmuter une forme en une autre. La forme, en l’occurrence, c’est la dynamique mutuelle aujourd’hui devenue la norme entre deux personnes. Après un moment, les gens tendent à succomber à la routine. L’ardeur des débuts de la relation s’estompe peu à peu. Les deux personnes deviennent plus ou moins inconscientes. La réalité crue, c’est qu’il faut une vigilance constante et des efforts assidus pour garder l’amour conscient et vivant.

loving-emotionally-unavailable-people-dr-diva-verdun

Nombre d’histoires d’amour s’étiolent parce que les partenaires sont peu désireux ou incapables de faire les efforts requis pour le préserver. Au lieu de savourer la nouveauté de chaque instant au sein de la relation, la grisaille s’insinue au fil du temps ; ce qui jadis était excitant est désormais assommant. Pis encore, une sorte de torpeur psychologique et émotionnelle s’installe et les deux partenaires succombent aux effets léthargiques de l’inconscience.

Ce type d’indifférence sonne le glas de la conscience et de l’intuition psychologiques ; et, même si l’on en fait rarement mention, les effets négatifs de cette anesthésie touchent aussi la vie spirituelle.

falling-into-dream-anka-zhuravleva

Donc, la forme à transmuter au sein d’une relation amoureuse est littéralement la forme des interactions habituelles entre deux partenaires.
A l’instar de tous les types d’alchimie, il faut un réceptacle où se produiront les relations. en l’occurrence, il s’agit du réceptacle de la sécurité et de l’appréciation, qui servira de réservoir pour la transformation.

umbrella-businessman-protection-stormy-dark-insurance-100678044-primary.idge

En l’absence de sécurité et d’appréciation il ne faut pas entreprendre ce type d’alchimie. Et si vous souhaitez l’appliquer à votre relation, je suggère de vous livrer d’abord à une analyse. Evaluez, en toute sincérité, si vous sentez que vos amours sont fondés sur la confiance et l’affection. Si tel est le cas, vous perdez votre temps en tentant de mettre en œuvre l’alchimie avec votre partenaire. Focalisez plutôt vos efforts sur les pratiques en solitaire, décrites dans le Manuscrit. Si vous voulez tout de même tenter le coup, incitez votre partenaire à exprimer ces impressions d’insécurité et de manque d’appréciation, de considération. Du moment que vous y verrez clair, vous pourrez entamer la pratique alchimique.

ob_6c619d_yin-and-yang-wallpaper-by-jojoesart-d9

Nous avons donc deux des trois éléments requis pour l’alchimie : l’élément à transformer (les schémas habituels d’interaction) et le réceptacle (le filet de sûreté, si l’on veut, de la relation amoureuse même). Il faudra un troisième élément : l’énergie pour provoquer la réaction, bien sûr. Les rapports amoureux débordent habituellement d’énergie, une énergie qui prend la forme de schémas névrotiques, d’espoirs, de craintes et de désirs. Nous y reviendrons dans un instant, mais pour le moment, nous parlerons de l’acier.

66727_N_12-04-14-17-28-54

Notre identité psychologique est semblable à un glaive fait d’alliage d’acier. Elle s’est forgée dans l’aciérie incandescente de l’enfance, par les pressions formatrices de nos premières expériences. C’est cette première période de la vie qui marie les constituants de la psyché. Et, comme l’acier, ce fut accompli par une formidable chaleur et d’immenses pressions. Certains d’entre nous ont été victimes de maltraitance aux mains de parents tyranniques, voire carrément hostiles ou destructeurs. D’autres ont été négligés, laissés à eux mêmes sans aucun soutien ni guidance. Les divers types de relations parent/enfant se situent tous quelque part entre ces deux polarités. Les possibilités de pression dans l’enfance sont virtuellement infinies, tout comme les alliages psychologiques qui découlent de nos relations.

Dans les groupes de croissance personnelle, on parle beaucoup de l’enfant intérieur, et, bien qu’établir un contact avec ce «moi» d’autrefois puisse être valable, ce n’est pas toujours drôle. Notre société entretient le préjugé que l’enfance est une époque où tout est parfait dans le meilleur des mondes. Pour certains enfants, c’est vrai ; pour plusieurs autres petits, ce n’est certainement pas le cas.

Chacun d’entre nous dispose d’un exemple, dans sa mémoire, d’une situation qui n’est en rien le reflet de l’innocence pure de l’enfance. Mais plutôt de la rage de l’enfant. Des notions de territoire (pour un objet, une pièce ou un parent) ou de jalousie par exemple. Cette jalousie est typiquement éprouvée chez les mammifères supérieurs, et nous sommes, malgré toutes nos illusions hypocrites et arrogantes, effectivement des mammifères. Peu importe notre degré d’évolution spirituelle, tant que nous vivrons, nous présenterons les mêmes traits que nos frères et sœurs mammifères.

a-6

La vie intérieure d’un enfant est souvent bien différente de ce qu’imagine son entourage. Sa dimension psychologique sera directement façonnée par la manière dont il choisit d’affronter les dangers et les circonstances qui constituent son univers. Peu importe qu’il s’agisse d’une situation menaçant carrément sa survie, comme un parent perturbé ou incestueux, ou un évènement en apparence inoffensif, comme un bal d’étudiants… Bien que d’avoir eu à lutter pour sauver sa peau puisse marquer le comportement de l’enfant jusqu’à l’âge adulte, même les petites décisions de la vie, comme avec qui se lier d’amitié ou non, ont aussi leur impact.

Ces décisions majeures et mineures sont source de pressions intérieures et de «chaleur» psychologique. L’alliage de la personnalité s’amalgame ou se consume. L’épée sera trempée au moment où nous atteindrons l’âge adulte, et l’alliage de notre personnalité se cristallisera.

orion-collectif

Quelques personnes émergent de cette fonderie de l’enfance passablement entaillés, lacérés, d’autres sont émoussés ou affaiblis. D’autres encore s’accrochent à tout, et d’autres encore ne semblent jamais capable de retenir quoi que ce soit.

Une fois qu’il quitte la fonderie, l’acier a tendance à garder sa forme originelle. Mais la chaleur à laquelle il a été exposé au moment de la fonte peut reconfigurer l’alliage lors d’une nouvelle exposition.

Par le travail alchimique de la relation sacrée, nous retournons délibérément à la fonderie. La chaleur qui se dégage entre deux personnes, au moment où se rencontrent leurs névroses respectives, peut devenir très intense. Si, dans ces circonstances, les deux personnes ont le courage de se montrer radicalement honnêtes envers elles-mêmes et l’une envers l’autre, il est possible de modifier les alliages psychologiques. Un nouveau genre de dynamisme influe sur la relation, alimenté par l’énergie de la franchise psychologique.

Forge

La plupart d’entre nous évitent à tout prix de s’échauffer psychologiquement. Si la situation devient inconfortable, nous choisissons de mettre les voiles. Quelques-uns font littéralement leur valise et quittent la ville ou du moins s’arrangent pour être hors de vue. D’autres sont présents physiquement, tout en étant absents sur le plan affectif. Nous nous engourdissons, devenons des automates qui se meuvent et s’expriment peu à peu normalement, mais en réalité nous nous sommes bien retirés loin, très loin de nos quartiers intérieurs. D’autres encore s’assomment avec des drogues, de l’alcool, la télé. Après tout, nous sommes humains, futés et imaginatifs. Nous avons toutes sortes de stratégies pour éviter d’être confrontés à nous mêmes.

Ces stratégies sont beaucoup trop nombreuses pour être énumérées ici. Je suppose que vous voyez le tableau. La vraie question, c’est celle-ci : que faites-vous quand la situation devient psychologiquement trop chaude à votre goût ? Que faites-vous lorsque vous êtes sur le point de ressentir quelque chose que vous ne souhaitez pas ressentir ?

7N9GTRZS_AtTkHdXIS8G_kH8EDY

Pour ceux qui vivent une relation sacrée, ces sentiments sont à un appel à demeurer présent. C’est le moment de se montrer absolument honnête et d’exprimer sincèrement les sentiments, peu importe qu’ils soient embarrassants ou terrifiants. Quand les partenaires s’avouent mutuellement leur vérité, un élément stimulant entre dans la dynamique. L’honnêteté affective donne lieu à l’intuition psychologique. Et cette intuition permet d’espérer qu’il y ait conscience ; et grâce à la prise de conscience, le changement est possible.

111993334

Marie Madeleine a fait allusion, dans le Manuscrit, d’obstacle à l’envol. Cela semble merveilleusement exotique, n’est-ce pas ? Mais quand vous êtes aux prises avec l’obstacle, c’est beaucoup moins exotique. Et le sentiment que l’aciérie de la relation s’échauffe au point que vous avez l’impression de vous dissoudre -psychologiquement- n’est pas très exotique non plus. Il faut du courage et une force d’âme pour rester dans la fonderie lorsque la chaleur mine peu à peu l’idée que nous nous faisons de nous-mêmes. Parmi nous, rares sont ceux qui ont envie d’avoir l’air ridicule, terrifié, mesquin ou jaloux. Et nous aurons recours à des moyens fort élaborés pour dissimuler ces émotions – à nous mêmes et à autrui.

Pourtant, au sein d’une relation sacrée, ces émotions feront invariablement surface, comme la boue émerge du fond d’un baril que l’on agite. Cela ne veut pas pour autant dire que nous nous trompons ; au contraire, nous sommes probablement sur la bonne voie. Comme l’affirme Marie Madeleine dans le Manuscrit, le pouvoir de l’alchimie expulse ou fait sortir les impuretés. Il peut être fascinant de les voir se dégager chez notre partenaire ; par contre, quand il s’agit de nous, le processus peut être vraiment horrible.

Ce qui donne à la relation son caractère sacré, c’est qu’elle est une véritable manière d’être saint. La racine du mot «saint» (holy) en anglais signifie rendre entier. Donc, si nos actes sont créateurs d’intégrité ou de plénitude psychologique, ce sont alors des actes sacrés ou saints.

prier2

Dans le creuset de la sécurité, de l’honnêteté et de la considération réciproques, il est possible de mouler une identité nouvelle. Cette identité nouvelle est plus honnête, plus consciente et plus libre que le moi originel ne l’était avant d’entrer dans la fonderie de la relation. Et, à l’instar du phénix qui renaît de ses cendres, ce moi a des ailes pour voler jusqu’en des lieux qu’il ne pouvait qu’imaginer auparavant.

suzaku__wip_by_vyrilien

Il y a ici des mystères, des trésors, qui attendent ceux qui ont l’audace de plonger dans les profondeurs. Ce n’est pas pour tout le monde, et l’auteur insiste beaucoup. Vous saurez probablement si vous êtes un candidat potentiel, car votre âme et votre cœur vous le murmureront.

Si vous vous engagez sur cette voie, sachez qu’il n’existe pas de manuel. Il n’y a que très peu d’instructions disponibles. La voie spirituelle est typiquement un chemin de solitude. Et même si ceux qui vivent une relation sacrée ont besoin de moments de solitude, quelque chose est différent. Ils ont consenti à parcourir ensemble le sentier vers la divinité, côte à côte, de par les paradis et les enfers, franchissant les sommets heureux où tout est soudainement limpide, et les vallées ténébreuses de mort psychologique où il est difficile de voir même ses propres pas dans la pénombre. Et pourtant, dans l’obscurité de l’ignorance, une force primale s’élève peu à peu. Elle exige un type inédit de sainte Trinité – trois éléments requis pour parachever son œuvre suprême : la confiance mutuelle, l’honnêteté affective et la considération pour le bien-aimé, la bien-aimée.

reflet-de-l’amour

Rédiger un texte sur des thèmes comme la relation sacrée comporte un danger implicite. D’une part, d’aucuns présumeront que l’auteur, est expert en la matière. Je vous assure, qu’en ce qui me concerne, que tel n’est pas le cas !

Très souvent, je me suis retrouvée à fuir les feux de l’aciérie de notre relation. Car, les flammes émotionnelles et psychiques de la relation sacrée, si elles brûlent intensément, donnent l’impression d’un anéantissement imminent. Naturellement, ce qui est en passe d’être anéanti, ou du moins mis à l’épreuve, c’est notre névrose, pas notre existence même (bien que c’est ce qu’il nous semble). Nos tendances névrotiques sont tenaces, elles ne capitulent pas facilement. D’après mon expérience, elles mènent souvent un combat à mort, pour ainsi dire, plutôt que de sombrer avec grâce dans l’oubli. Néanmoins, ce n’est que mon expérience personnelle, et je ne supposerais pas que la vôtre soit identique.

60975_backdrop_scale_1280xauto

L’art de la relation sacrée est, à mon sens, d’apprendre à demeurer dans la «chaleur» de la transformation, en évitant de la fuir automatiquement. Je pense aussi que cette manière d’être dans la relation amoureuse est l’une des plus éprouvantes, et pourtant gratifiantes, que je n’ai jamais eu à vivre. Du fait que ce type de relation soit si dynamique et si potentiellement capable de changer notre vie, je suis d’avis que l’entrée sur ce sentier devrait porter un avertissement.

Empruntez ce sentier avec sobriété et en tout abandon. Sachez que ceux qui entrent dans cette voie ne seront plus jamais les mêmes…

19

23 septembre 2017

Les Dragons, le dragonnier et la soumise

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 19 h 33 min

thumb-1920-389086

En ces temps troublés, suscités par un Équinoxe qui nous pousse vers nos limites, Montdragon et moi avons été mis à l’épreuve…

Il y a deux jours, nous avons dû faire face à une contrariété. Nous avions quelque chose à résoudre et Maître Montdragon s’était engagé à me soutenir. Au moment de partir, Montdragon s’est désisté, en laissant sa place à un de nos jeunes loups. Je me suis sentie trahie et abandonnée…

J’ai pris mon jeune loup et suis partie en voiture résoudre ce problème. Je n’ai pas réalisé immédiatement ce qui opérait en moi au moment du départ. C’est dans la voiture que je constate que j’ai le souffle court, que les battements de mon Coeur sonnent de manière sourde et puissante dans ma poitrine, que ma température augmente et que la Rage envahit mon corps.

Sans que je m’en aperçoive, la Dragonne était là. C’est Elle qui conduisait, qui essayait de maintenir une conversation digne de ce nom (elle n’est pas très bavarde) avec son petit et qui cherchait à respirer pour ne pas brûler vif tous les sombres connards automobilistes qu’Elle croisait…

dragon_age_origins_-_01

Arrivée à destination, j’ai pu réaliser la Puissance de son action lorsqu’un homme, totalement ivre, s’est mis à m’agresser pour une petite pièce que j’avais refusée de lui donner…

Énergétiquement, je me suis sentie envahie par une sorte de pulsion qui l’a éloigné sans avoir eu à le repousser physiquement. Lorsque mes deux jeunes loups sont arrivés près de la voiture, tout était rentré dans l’ordre et nous avons repris, ensemble, la route du retour…

J’ai eu l’impression d’être apaisée. Les choses étaient redevenues fluides et nous regagnions la tanière.

Mais au moment de venir me coucher, le coussin était posé sur le tatami au pied du lit. Il m’attendait. Sauf, qu’il m’a été impossible de m’y agenouiller pour attendre que Montdragon m’accorde le droit de le rejoindre…

J’ai senti de grands frissons me parcourir le corps, une montée d’adrénaline et une force très puissante m’interdire de passer par cette étape. Sans regarder Montdragon, sans non plus baisser le regard, je me dirige vers ma place dans le lit.

image

J’ai ressenti son étonnement. Je percevais son silence comme un espace vide, en suspens. Il m´a demandé ce qu’il se passait, mais j’étais dans l’incapacité de répondre. Je me suis enfoncée dans la nuit et le sommeil…

La soumise a besoin d’être protégée, c’est un fait. Lorsque la place du Maitre est vide, la soumise est en danger. Montdragon n’avait pas pris sa place, elle était vacante. C’est donc ma Dragonne qui a pris le relais.

Elle m’est familière. Je la connais bien et Elle a su me protéger de nombreuses fois. C’est ce qu’Elle a encore fait là. Mais la Dragonne ne s’agenouille pas. Elle ne s’incline devant rien ni personne.

Je me suis longuement posé la question si j’avais désobéi…

image

Mais la réponse est non.

Je suis multiple.

C’est la soumise qui s’incline devant son Maître. Mais si le Maître n’est pas là, la soumise non plus.

Et pour pouvoir continuer de vivre et d’assurer mes tâches, lorsqu’elle n’est pas là, c’est un autre personnage qui se réveille…

Hier, nous avons longuement échangé avec Montdragon qui a reconnu s’être destitué de sa place par fatigue.

L’humilité est un signe de grande sagesse.

Il a pu remercier la Dragonne qui a su prendre le relais. Il ne s’est pas senti trahi par sa soumise. Il a compris que c’était un couple et que lorsqu´il disparaissait, sa moitié s’efface avec.

Tout au long de la journée, il a été à mes côtés. Nous avons préparé l’Equinoxe et conduit nos jeunes loups pour une nouvelle aventure.

Toute la journée, je l’ai perçu droit, vertical et à sa place.

C’était ma façon de voir…

image

Le soir, je me suis endormie dans la meridienne, sans m’en rendre compte (les dernières journées, voire semaines ont été plutôt éprouvantes).

Il m’a réveillé pour que nous allions nous coucher.

Dès que j’ai ouvert les yeux, l’atmosphère de la pièce était totalement modifiée. Une ambiance électrique était présente et il m’a fallu un certain temps pour comprendre que Montdragon était très en colère. Sans que je comprenne ce qui se jouait, il a craché sa rage et ses flammes m’ont brûlée.

dra111

C’était la voix de son Dragon. Pas celle de Montdragon le dragonnier, celui qui chevauche…

Le Dragon était là car il avait eu la sensation que son dragonnier s’agenouillait devant sa soumise, à la quête d’un signe, d’un mot, pour lui permettre de retrouver sa place.

Un Dominant ne peut pas s’incliner. Cela lui est impossible, inacceptable, intolérable. Cette colère était là pour lui signifier.

image

La place du Dominant ne se demande pas. Elle se prend.

Mais sans violence. Elle s’incarne. Avec Intensité.

C’est une posture qui pénètre l’intégralité de l’Etre et qui le verticalise.

Alors le Dominant se redresse …

image

et la soumise peut s’incliner de nouveau…

19 septembre 2017

LA sOUMISSION AU Sacré

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 17 h 54 min

Je suis enfin rentrée à la tanière après une semaine complète. À mon arrivée, Maître Montdragon m’explique que dorénavant, il y aura une nouvelle règle.

« Tu ne viendras plus te coucher, sans mon autorisation ».

unnamed

Il avait placé un coussin de velour rouge, parterre, au pied du lit.

« Dorénavant, tu t’agenouilleras à cet endroit, tête baissée, les mains posées sur tes cuisses, en silence, et tu attendras que je t’autorise à venir me rejoindre ».

Epuisée d’une semaine d’inconfort,  j’avais promis à mon corps une grande détente dès que possible. Je n’avais pas imaginé qu’il aurait là, à sa portée, son meuble préfèré et qu’il devrait encore attendre de pouvoir s’y enfoncer, s’y abandonner, lâcher toutes ses tensions, sans pouvoir s’y glisser…

image

Mon corps s’est mis à crier sa fatigue, son desarroi et son besoin de cesser d’être en tension et contraint. Pourtant, il a accepté de me suivre pour s’agenouiller en silence…

Nous avons attendu.

image

Montdragon m’a regardé, un long moment. Je ne le voyais pas, je n’avais pas le droit de lever les yeux, mais je sentais le poids de son regard.

J’ai alors été parcourue par un immense trouble. Je me suis rendue compte que je ne pouvais entrer dans cet espace. C’était évident. Il avait raison.

C’est un espace Sacré.

Ce n’est pas, ce n’est plus un simple lit.

Je devais honorer cet endroit.

Je ne pouvais pas y pénétrer sans avoir posé mes fardeaux avant.

Je ne pouvais plus venir m’étendre près de mon mari. C’est Montdragon que je venais retrouver.

image

Vous avez raison Maître. Vous avez vu juste.

Pardon d’avoir pu imaginer que nous avions à attendre une journée de plus.

C’est sans négociation possible.

Vous êtes le Maître, mais pas seulement.

Vous êtes aussi le Gardien de ce souffle Sacré.

C’est Vous le détenteur des clés.

image

Les clés de la cage de cette femme Sauvage à libérer.

La Femme Sacrée.

16 septembre 2017

L’Oeuvre au Rouge

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 0 h 18 min

NOUS VOICI DANS LE VIF DU SUJET.

image

Il est temps pour Artisis de parler au présent. Il est l’heure pour elle d’employer le JE.

Même si c’est comme un saut dans le vide. Même si j’en ai le vertige. Il m’a fallu du temps, Maitre. J’avais besoin de ces retours. De retracer cette histoire, puisque c’est la notre. Ce sont nos racines. Aussi sombres soient elles. Elles ont fait de nous ce que nous sommes. Et ce soir, je m’incline à vos pieds, je me soumets à vos désirs… d’arpenter, ensemble ce Chemin qui s’ouvre à nous.

Je Vous aime, Maitre Montdragon.

Eperdument.

Artisis

image

5 septembre 2017

Nous sommes multiples – préambule à l’Oeuvre au Rouge

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 22 h 18 min

Nous sommes Uniques. C’est indéniable, c’est dit et écrit partout. Mais nous sommes également Multiples. Cela peut paraître un paradoxe et pourtant. L’Humain est complexe, parfois cohérent, mais très souvent remplis de contradictions. Nous voulons tout et son contraire. Serait-ce parce que nous avons du mal à orchestrer toutes nos personnalités ?

Artisis est multiple. Elle a tardé à les identifier, mais aujourd’hui, elle sait qu’elle porte 3 personnages. C’est d’avoir marché des centaines de km, en direction de Compostelle, seule et en silence qui lui a permis de les rencontrer.

LA DRAGONNE

image

Cette Dragonne est terrible, puissante et destructrice. C’est probablement elle qui a conduite Artisis dans les bras de la drogue et qui lui a fait faire ses pas dans la rue. Mais c’est aussi celle qui l’a sauvée à maintes reprises. C’est un Prédateur. C’est celle qui est capable de tout pour protéger ses enfants. Elle n’a aucune peur. Ni de mourir, ni de tuer.

LA SORCIÈRE

image

Elle a toujours été là, à ses côtés, depuis sa plus petite enfance. Elle voyait, entendait et sentait des choses que les autres enfants ne voyaient, n’entendaient et ne sentaient pas. Elle a éloigné Artisis du flot des humains et l’a conduite dans la forêt. Elle l’a initiée au vaste, elle lui a montré l’invisible. Mais non contrôlée, elle l’a conduite dans le mur et l’a enfermée car elle est extrêmement poreuse et sensible.

Et enfin, LA SOUMISE

image

Le drame de la soumise, c’est de n’avoir pas trouvé son Maître durant tellement d’années. Existe t-il pire qu’une soumise sans Maître ? Elle ne peut pas savoir qu’elle est soumise. Elle ne peut pas l’accepter, ni le vivre. Elle ne peut que le subir. Alors, cette personnalité, non circonscrite, non cernée, non canalisée, non reconnue, va se répandre et ainsi polluer l’âme et le corps d’Artisis. Elle va prendre toute la place et agir dans l’ombre. Elle va se soumettre à tout, sans le savoir, car elle ne sait pas dire non. Elle ne sait pas se défendre. Elle ne peut que souffrir. Elle se préoccupe de tout et tous sans jamais se préoccuper d’elle car elle est insignifiante, sans réel droit de vivre. Elle est teintée de peurs. Et elle sera éclatée par la violence de ce monde.

Mais c’est sûrement elle qui a reconnu Montdragon.

ULTIME VOYAGE EN ALCHIMIE T01[BD].indd.pdf

L’Oeuvre au Noir a éclaté la matière d’Artisis, l’a rendue multiple, afin de libérer les impuretés. L’Oeuvre au Blanc, l’a alignée et lui a permis de rencontrer ses personnages.

Au cours des milliers de pas effectués, elle a pu apprendre à les connaître, les comprendre et les pacifier.

image

30 août 2017

L’Oeuvre au Blanc – 2ème partie

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 15 h 36 min

583570_e65cf2d081b8070f97d20e622d41f710_large

Artisis avait changé. Elle n’était et ne sera plus jamais la même. Montdragon avait été la chercher très loin et l’avait ramenée du pays des morts. Mais elle n’avait plus suffisamment de force pour recommencer. L’Oeuvre au Noir l’avait encore éparpillée et elle avait perdu de nombreux morceaux. Elle ne pouvait plus rester là, auprès de lui. Impossible de faire comme si rien ne s’était passé. Plus de concession, plus d’aménagement, plus de domestication.

C’est l’effet de l’Oeuvre au Blanc. Lorsque la matière se cristallise de nouveau, elle a libéré des impuretés et l’ancienne structure, les vieux schémas, les pensées archaïques n’existent plus.

Elle était morte et revenue.

Elle avait une immense gratitude envers Montdragon car il lui avait offert du sursis pour cette Vie. Peut-être une opportunité de la changer, de faire mieux ? Mais leur histoire avait trop de passif, trop de mémoire, trop de souffrance… Il ne lui semblait pas possible de faire du neuf.

Elle a décidé de partir. Elle a préparé un sac, intelligemment pensé. Elle a choisi une direction. Seulement la direction et non la destination.

La voie est le chemin, non l’arrivée.

Avant de partir, à pied, seule, direction St Jacques de Compostelle, elle prend le temps de remercier Montdragon pour ce bout de route ensemble ; pour l’avoir sortié du sordide et pour lui avoir appris l’Espoir… Pour tout ce qu’ils avaient partagé, construit mais surtout pour leurs merveilleux enfants, fruits de cet immense Amour soumis à tant d’incompréhensions.

Elle prend ce temps car elle ne reviendra pas. Ce n’est pas Montdragon qu’elle quitte, mais elle même. Elle veut s’en éloigner le plus possible…

Montdragon ne fait rien pour la retenir. Ecartelé entre la culpabilité et la compréhension, il ne peut que la regarder partir…

image

28 août 2017

L’Oeuvre au Blanc – 1ère partie

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 19 h 08 min

L’Oeuvre au Noir a opéré et peut laisser l’Oeuvre au Blanc se révéler. La matière est éclatée. Artisis a 23 ans. Elle est totalement déstructurée.

Une parole de sagesse énonce  » Heureux sont les fêlés car ils laissent passer la Lumière »…

5EAvV570rKbZTfr1rP5CjSOlAOU

C’est depuis cette Lumière qu’elle a reconnu Montdragon. Lui ne l’a pas reconnue tout de suite. C’est compréhensible, elle est brisée. Elle n’a rien de lumineuse. Elle est sombre et destructrice.

Probablement encore sous l’emprise de l’Oeuvre au Noir.

image

Mais une pulsion extrêmement puissante les attire. Une attraction sexuelle qui paraît sans limite. Qui ? Quoi en eux se reconnaît ? Les Guides et les Grands Sages les ont conduits au fin fond des Étoiles pour leur montrer où ils devaient aller… Leur présenter et leur faire sentir le Pays où ils habitaient.

images

Elle le voit si blanc, qu’elle en est aveuglée. Montdragon, lui, brillait… Ils leur faudra beaucoup de temps pour comprendre que le chemin n’est pas de briller, mais de rayonner…

d6e4d529828e1810746d09dc8998f4ff

Montdragon et Artisis vont se croiser, se chercher, se regarder, sans véritablement se voir. Ils vont s’éprouver, se mettre à l’épreuve, car ils leur faut des preuves… Longtemps.

Ils vont finir par bâtir tout un monde. Celui de leur rêve : une tribu exceptionnelle, un lieu de vie à couper le souffle, des métiers qui n’existaient pas … Une nouvelle planète.

9959_l

Mais l’Oeuvre au Blanc ne s’installe pas en une fois. Elle aligne, puis la matière se cristallise de nouveau. Alors l’Oeuvre au Noir vient tout effondrer. Pour épurer. Encore et encore.

image

Ce n’est pas la première fois qu’ils se rencontrent. Ils ont déjà partagé des centaines de vie. Et ils croisent le découragement, régulièrement, car ce sont des centaines d’épreuves. Les années s’enchaînent, cent chaînes…S’enferment. Plus de 20 ans.

image

L’Enfer me ment. Il y a des promesses de Paradis.

image

Leur monde est construit. Leur rêve incarné. Leurs vies,  de véritables aventures. De quoi écrire des milliers de pages. Ils ont été « le changement qu’ils voulaient voir en ce monde »… Ils sont devenus forts et soudés. La meute a grandi.  Elle est puissante. Ils vont pouvoir faire de grandes choses…

image

Mais la Vie n’est pas si simple. Tout est en mouvement. Ils vont devoir croiser encore des obstacles.

A travers les failles, ce n’est pas  la Lumière qui passe, mais le Doute. Grand moment de faiblesse, propice au réveil intense du Sortilège. Montdragon est tombé dans les bras d’une autre. Probablement las et fatigué de tant de fluctuations, d’incompréhensions, de tant de travail sans jamais arriver à trouver le calme. Il a trahi Artisis. C’est l’effondrement ultime.

mururoracomp

Durant ces deux décennies, ils avaient trébuché, étaient tombés, mais s’étaient toujours relevés. Cette fois-ci, l’Oeuvre au Noir avait été trop violente, trop destructrice.

Artisis pensait avoir épuré suffisamment, stabilisé et aligné la Matière. Elle avait baissé les armes et son système de défense. Elle attendait la descente de la Lumière. Elle attendait l’Oeuvre au Rouge.

image

Mais visiblement, ce n’était pas l’heure.

image

Trop de leurres. Artisis meurt.

332871

Montdragon, Grand Sorcier, a pu aller la chercher et la ramener.

400

Mais Artisis était différente. Transformée. Elle ne pouvait plus rester…

image

20 août 2017

L’Oeuvre au Noir – 2ème partie

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 14 h 09 min

Après une adolescence plus difficile que d’ordinaire, où elle rêvait déjà de contes de Fées,

la Vie a fini par l’arracher à cette violence destructrice dans laquelle elle s’était perdue…

image

Emmurée dans sa forteresse, elle tentait tant bien que mal de poursuivre sa vie.

Sans véritable sens.

image

Et puis, un jour, pas fait comme les autres, elle croisa Montdragon.

Ils n´auraient jamais dû se rencontrer.

image

Mais les Guides s’étaient arrangés pour que leurs chemins se percutent.

Les Grands Sages ont dû forcer les choses, car il ne pouvait en être autrement.

Ils avaient beaucoup trop de choses à réaliser ensemble…

image

Dont certaines serviront l’Oeuvre au Noir.

image

Afin de préparer l’Oeuvre au Blanc… 

18 août 2017

L’Oeuvre au Noir – 1ère partie

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 23 h 52 min

En Alchimie, l’Oeuvre au Noir est la première étape.

Il s’agit d’ouvrir la matière, de l’éclater, afin de libérer les impuretés fixées à l’intérieur. C’est une étape indispensable aux suivantes. Même si elle est très éprouvante et inconfortable, elle est nécessaire à la transmutation.  

image

Conter l’histoire de la venue dans ce monde d’Artisis est NOIR, mais l’issue est dans la traversée. Et avant de se laisser traverser par la Lumière (l’Oeuvre au Rouge), l’épuration doit se faire.

C’était lors d’une nuit d’automne, fraiche et venteuse que nous avons pu entendre son premier cri. Il y en aura des centaines d’autres. Des cris de colère, d’indignation, de rage, de désespoir … Qui peu à peu laisseront la place au silence. Car si les cris ne sont pas entendus, il n’est plus nécessaire de les émettre.

Chaque silence deviendra une brique qui érigera les murs de l’enceinte à l’intérieur de laquelle elle finira par s’enfermer…

image

14 août 2017

Comment l’histoire commence ?

Classé sous Écoute ton Coeur — Artisis Pan @ 8 h 09 min

Et bien d’une manière surprenante, inattendue…

Plusieurs événements se croisent et se conjuguent afin d’ouvrir cette porte.

Verrouillée, scellée.

L’heure est venue d’ouvrir la prison à l’intérieur de laquelle Artisis était enfermée…

 

Le premier personnage de l’histoire est  une Amazone.

On aurait pu imaginer qu’elles avaient disparues et pourtant.

Celle-ci est bien vivante !

On croyait qu’elles étaient d’une autre époque et pourtant.

Celle-ci est bien contemporaine !

image

Elle lui donne la Force, le Courage et la Persévérance pour naître…

image

Après l’Amazone, vient le Prédateur.

Celui aux pointes de métal. Le Puissant qui pacifie la Proie.

Qui la sécurise, car lui révèle sa place.

image

Dans son sillage, se trouve le Dragon.

Celui au service du Sortilège.

Mais qui demande qu’à se libérer.

Lui aussi.

image

Le Léopard et  la Panthère noire …

image

… qui apprennent à se connaître.

image

Et enfin, le Clan, la Tribu, la Meute.

 

L’histoire commence dans un Monde où l’Alchimie est partout.

L’Oeuvre au Noir, l’Oeuvre au Blanc et l’Oeuvre au Rouge sont en permanence agissantes…

 

Tous annoncent l’arrivée du détenteur des clés.

Le seul qui pourra ouvrir la Porte.

LE MAÎTRE.

 

12

Texte,ecriture, Animaux , e... |
Pensées éparses d'une ... |
Desmotspourmesmaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | _otherfeel
| Bouconnecolo1214
| Ma petite bibliothèque